aravis

Séjour dans les Aravis

Compte-rendu du séjour

Les 17 randonneurs, installés au Centre de St Jean de Sixt, ont découvert le massif des Aravis. Brouillard et averses de pluie ont marqué le début de semaine tandis que brouillard et soleil ont dominé les 3 derniers jours. La neige encore présente assez bas sur les massifs, comme par exemple sur la Tournette, et la météo ont obligé Philippe Lacroix à modifier son programme.

  • Lundi 11 juin : « Une bonne suée au Suet »
    La pluie s’étant invitée au rendez-vous de ce premier jour, le groupe s’est installé au Centre de St Jean de Sixt. Après le pique-nique à l’intérieur, une éclaircie nous a permis de grimper au sommet du Suet soit 890 m de dénivelé sur seulement 3,5 km de montée, ce qui montre la pente raide aussi bien en montée qu’en descente sur un sentier très glissant. Il fallait faire « une bonne lecture de paysage pour trouver les bons appuis ».
  • Mardi 12 juin : Travaux forestiers
    Dans des pâturages très verdoyants, nous sommes montés à la tête de Danay soit un dénivelé de 680 m pour 14km. Des travaux forestiers nous ont contraints à descendre du côté de La Clusaz. Retour à 15h30 juste avant un orage très violent.
  • Mercredi 13 juin : « A Beauregard, point de vue » : 485m de dénivelé pour 10,5km
    Après une séance d’aquagym conduite par Didier le matin, Philippe L. nous a menés à la Croix de Colomban puis à la pointe de Beauregard où un magnifique panorama aurait dû nous émerveiller. Les explications de Philippe nous ont permis d’imaginer le paysage : le brouillard très épais s’était donc invité ! Nous avons pu voir les rhododendrons en fleurs, un troupeau de chèvres alpines chamoisines et de très nombreuses variétés de fleurs
  • Jeudi 14 juin : « Le Sulens des chèvres » Départ du Col de Plan Bois sous le soleil
    Accompagnés par un troupeau de chèvres, nous avons pu également voir les vaches Abondance dont le lait permet la fabrication du célèbre fromage reblochon. Après l’ascension du Petit Sulens, nous avons grimpé jusqu’au sommet du grand Sulens avec vue sur Thones : soit 1070 m de dénivelé pour 16km. En fin de parcours cerise sur le gâteau : un talus, que connaissait Phil, était couvert de sabots de Vénus !
  • Vendredi 15 juin : « Le Roc vaut le détour »
    Au départ du Chinaillon, sous le soleil nuageux, nous sommes montés au Roc des Tours avec vue magnifique sur le Grand Bornand, la chaine des Aravis, et 2 lacs de montagne. Après le pique-nique, ascension de l’Aiguille Verte à 2045 m d’altitude avec vue sur le Lac de Lessy et les lapiaz soit 850 m de dénivelé pour 12,5km. Un détour en voiture au Col de la Colombière a terminé cette belle journée ensoleillée
  • Samedi 16 juin : Le Parmelan
    La plus belle journée ensoleillée nous a permis de grimper à la Croix de Parmelan d’où nous avons pu dominer le lac d’Annecy et toute la plaine de Cluses, soit 14 km pour 950 m de dénivelé. Contrairement aux jours précédents, nous avons rencontré sur ce parcours de nombreux randonneurs qui ont profité du week end.

Un grand merci à notre organisateur Phil : guide compétent, attentionné avec une excellente connaissance du terrain pour ce séjour sportif, convivial et unanimement apprécié !